Stéphanie Bonnay « Apprendre en permanence »
Métier : Technicienne d’Etudes Cliniques
Cursus : DUT d’Hygiène - Sécurité - Environnement + Maitrise Technique en Conception et Réalisation de Projet & Diplôme Inter Universitaire (DIU) de Méthodes en Recherche Clinique
Statut : Titularisée après CDD et CDI
Périmètre d’action : Les études promues par Nancy, d’autres CHU ou des Industriels

Mission 1 : La gestion d’un protocole
«Actuellement, je suis affectée en gériatrie. C’est important de connaitre la spécialité et son environnement, même en tant que TEC. Notre mission est de mettre tout en œuvre pour que le protocole de recherche soit mené le mieux possible, en conformité avec les règlements, les critères et les objectifs de l’étude qui sont toujours très stricts. En amont, il y a les visites de faisabilité et de sélection au cours desquelles le promoteur s’assure que le CHRU dispose bien des moyens humains, à la fois en professionnels mais aussi en patients, et des moyens matériels exigés dans le cadre de la recherche. Ensuite, il y a la phase active qui débute avec la visite de Mise En Place, MEP ou Initiation Visit. Mon rôle est d’aider les médecins dans cette activité spécifique qu’est la recherche et de suivre le parcours du patient durant toute sa durée de participation dans l’étude. Je gère également la partie administrative de l’étude, la saisie des données demandées par les promoteurs d’études et les visites de monitoring. Les visites de monitoring sont effectuées par les ARC et correspondent à la vérification des données saisies. Elles ont lieu tout au long de l’étude et, ce, jusqu’à la visite de clôture. Dans le cadre de leur suivi dans le protocole, les patients sont, aujourd’hui, de plus en plus souvent équipés d’outils informatiques, comme des tablettes ou des LogPad, pour répondre aux questionnaires des études. En cas de bug technique, je suis en contact direct avec les fournisseurs du promoteur, souvent anglo-saxons, pour résoudre le problème. La maîtrise de l’anglais technique et spécifique à la recherche clinique est donc indispensable. »

Contexte : Un secteur très concurrentiel
« Aujourd’hui, avec la mondialisation, la recherche clinique est un secteur où les centres sont de plus en plus en concurrence entre eux, il faut faire bien et vite. Pour les promoteurs des études industriels et institutionnels, plus un protocole dure, plus il y a de personnels à financer et plus ça coûte cher. C’est pourquoi, le niveau d’exigence de notre travail est très élevé. Il faut être calme, organisée, rigoureux, savoir s’adapter aux demandes multiples des médecins, des ARC, des patients et savoir communiquer… L’écoute et le partage d’informations au bon moment et aux bonnes personnes sont essentiels. Le lien entre tous les partenaires d’une étude c’est la confiance à quelque niveau que ce soit. C’est un management transversal qu’il faut savoir entretenir et qui s’appuie sur un esprit d’équipe. Il faut faire embarquer tout le monde dans le même bateau et atteindre le cap visé : faire aboutir le protocole.»